Grotesques

 

        

Grotesque dans le style XVIIème siècle, transférée au calque sur toile enduite en fond clair et peinte à l’acrylique.

Les grotesques sont des types d’ornements  « fondés sur la libre interprétation de motifs décoratifs inspirés de l’antiquité classique, notamment de la décoration murale (sphinx, harpies, petits temples, perspectives architecturales, paysages….sa diffusion se fit parallèlement à la redécouverte de l’antiquité à l’époque de la renaissance et refleurit ensuite durant la période néoclassique. Son nom vient de grotte, terme qui désignait au XVIème  les édifices à demi-enfouis de la Rome impériale qu’étudiaient les artistes de la renaissance. On leur donne également le nom de Raphaélesque à cause de l’usage qu’en fit l’école de Raphaël ». extrait de l’encyclopédie de l’art (ed. Garzanti)

DSCF1717[1]

 

 

 

Un élément d’un décor réalisé lors d’un chantier de l’Ecole d’Avignon, dirigé par Patrick Devauchelle, décor façon tapisserie, à la peinture au silicate sur enduit ciment.