Ciels !

Le ciel est une bouffée d’air… Osez le ciel !

Coin de ciel, huile.

Coin de ciel, huile.

Non, ce n’est pas un pari Pascalien, un ciel est un ciel. Celui ci-dessus est un coin de ciel, réalisé en glacis à l’huile, tout en transparence, sur un fond blanc et sur support papier. C’est la transparence et les « passages » légers à la brosse à patiner d’un bleu vers un blanc ou vers un gris, parfois une touche légère de rose mauve, c’est tout cela qui rend l’aspect vaporeux du ciel.

Les ciels peuvent s’interpréter dans tous les styles, s’intégrer agréablement à la structure même du bâtiment, se décliner par exemple en ciel classique, façon Delacroix, surréaliste, façon Magritte, impressionniste, façon Turner . Ce qui compte, c’est l’impression, l’émotion qu’on veut susciter… Le plafond en sera plus vaste, moins écrasant, même inscrit dans une forme par une moulure. Je l’imagine totalement libre et envahissant, suggérant les diverses heures du jour ou de la nuit.  L’orientation de la pièce donc la provenance de la lumière sont à prendre en compte pour jouer avec les ombres des nuages ou simplement avec les valeurs. Voici deux types de ciels  : ciel d’horizon et ciel de plafond.

Ciel de Pampa, réalisé à partir d'une photo.

Ciel d’horizon d’après une photo de la Pampa, réalisé à partir d’une photo, à l’acrylique.

Et puis des ciels plus personnalisés ! Ne nous limitons pas…

Ciel ou diablotin ?

Coup de vent ou ciel ?